Description du projet

Une usine auxiliaire automatique située à Chennai, en Inde, avait besoin d’un nouveau système de prétraitement pour son usine de traitement des effluents (ETP). Le client avait installé un ETP pour traiter les eaux usées générées par son unité auxiliaire automatique. L'ETP fournit un prétraitement complet avec un traitement biologique. Toutefois, les membranes d’ultrafiltration n’ont pas été performantes en raison de paramètres d’alimentation complexes qui ont provoqué un encrassement rapide et ont nécessité un nettoyage fréquent. Ce problème entravant la production du client, ils se sont donc tournés vers QUA pour trouver une solution rapide et fiable.

Résumé du projet
Le système de traitement tertiaire actuel du client comprend un système d'ultrafiltration (UF) suivi d'un système d'osmose inverse (RO). Les déchets générés par l’installation de traitement tertiaire sont ensuite traités par le système de rejet zéro liquide dans le but de recycler l’eau traitée dans le flux de traitement.

Le système UF, en prétraitement pour le système OI, est nécessaire pour fournir une eau de production constante avec un faible indice de densité du limon (IDS). Le prétraitement de l’OI a pour objectif principal de réduire la SDI et la turbidité de l’eau qui alimente l’OI, de minimiser le nettoyage et de protéger les membranes de l’Os de tout encrassement.

L'alimentation du système UF est filtrée à partir d'unités de filtrage de média et l'UF éliminera tous les résidus solides en suspension, les matières colloïdales et les composés organiques de poids moléculaire élevé dans l'eau d'alimentation, afin d'obtenir une SDI faible et cohérente requise pour un fonctionnement fiable et sans problème du RO. .

L’eau d’alimentation de l’usine UF dans cet ETP est un effluent traité tertiaire après les unités de filtration de milieu. L’unité fonctionne au débit de perméat 15 m3 / hr, avec un flux croisé de 2.0 M3 / hr. Initialement, l'usine UF était configurée avec des membranes PES internes / externes d'un autre fabricant, d'une surface de 46 m2. Bien que l'usine fonctionne depuis l'année dernière, les membranes UF n'ont pas été performantes en raison de paramètres d'alimentation difficiles. Cela s'est traduit par une augmentation plus rapide que prévu de la pression transmembranaire (TMP). Les membranes ont commencé à s’encrasser rapidement et des nettoyages chimiques fréquents ont été nécessaires pour les systèmes UF et RO. Au début de 2018, la turbidité était littéralement hors du commun. Les membranes étaient incapables de prétraiter correctement l’eau et répondaient aux critères de performance attendus et devaient être remplacées.

«Nous sommes allés dans le but de moderniser l'UF existant en raison de la disponibilité standard des membranes QUA et de leur support technique. Mais ce que nous avons obtenu, c'est des économies nettes, en plus d'une qualité constante du perméat. Cela a finalement ouvert la voie aux membranes QUA pour nos futurs projets »…. S. Anand, directeur, AquaMatrix

Q-SEP Modèle: Q-SEP 4508
Total des membranes Q-SEP: 7
Écoulement de perméat: 15m3 / h
L'utilisation D'acier Aluzinc: Traitement des effluents d'usines de composants automobiles

Solution QUA
Le client a décidé de corriger le système de prétraitement et d’explorer le remplacement d’autres membranes UF. Ici, la difficulté réside dans le fait que les membranes UF ne sont pas interchangeables comme les membranes RO, car chacune d’elles a des dimensions, une taille de port et une orientation différentes. De ce fait, toute la structure nécessiterait une modification, telle que la modification de la tuyauterie, la modification des élévations d’en-tête communes, la modification de la structure, des supports, etc., ce qui entraînerait des coûts supplémentaires. Dans ce cas, le délai de livraison était également critique car la production du client était entravée et nécessitait une livraison immédiate.

Le fabricant OEM impliqué dans ce projet a contacté QUA, qui a été en mesure de fournir une solution fiable et de résoudre les problèmes du client. Le Q-SEP 4508 de QUA a été en mesure de répondre à la préoccupation majeure du client en matière d'interchangeabilité, car ses dimensions sont très similaires au modèle UF existant. En outre, Q-SEP a fait ses preuves pour son fonctionnement cohérent et fiable en raison de ses caractéristiques de faible encrassement, de sa distribution de la taille des pores uniforme et de sa grande surface. Étant donné que l'usine de fabrication de QUA était située en Inde, le client était assuré de la livraison dans un délai d'une semaine, afin de répondre à ses besoins urgents.

Le modèle Q-SEP 4508 a été en mesure de remplacer l'UF existant sans aucun problème et sans coûts élevés. Q-SEP était plus long que les modules UF actuels de 72mm et a donc nécessité le remplacement de l'en-tête. Toutefois, au lieu de remplacer l'intégralité de l'en-tête, seul l'en-tête du perméat supérieur a été surélevé pour répondre à l'exigence de hauteur. C’était simple et le client a pu économiser sur les coûts qu’il aurait engagés autrement pour le remplacement de UF. Ainsi, avec Q-SEP, l’économie pour le client s’est faite à deux égards; Premièrement, ils ont pu éviter les coûts d’indisponibilité CIP grâce à la livraison immédiate de Q-SEP, et deuxièmement, ils ont économisé sur les dépenses d’investissement car Q-SEP avait un coût presque inférieur de 40% par rapport aux membranes des autres fabricants.
Les membranes Q-SEP remplacées fonctionnent depuis quelques mois 6 avec un débit croisé de 2.0 m3 / h, et le système est en mesure de fournir une sortie de perméat constante de 15m3 / h. Le TMP se situe toujours entre les barres 0.5 - 0.8 et le SDI à la sortie de Q-SEP est inférieur à 2, 100% du temps.

En savoir plus ici.